Bétonnage de la cave

Qui dit nouvelle maison, dit nouvelle cave.

Comme dans l’ancienne maison, la moitié de la cave était déjà bétonnée.

Par contre cette fois :

– la première partie est bétonnée en pente…, mais je ne vais pas y revenir, trop compliqué

+ la partie non bétonnée est quasi décaissée.

Après un micro décaissage de 600Kg, j’ai passé des gaines pour alimenter en électricité mes machines à bois sans que des rallonges traînent par terre.

J’ai utilisé un rouleau de film alvéolé le long des murs pour permettre à la sous dalle de respirer en évitant les remontées d’humidité.

puis une bâche plastique sous dalle pour éviter que le BAN (Béton auto nivelant) ne sèche trop vite.

Puis, fabrication d’une rampe pour éviter que le béton ne troue la bâche à son arrivée :

Ensuite, le grand jour, la livraison (après deux décalages pour cause de neige…)

 

Après pulvérisation d’un produit de cure, toujours pour éviter la sur-évaporation créatrice de fissures.

Prochaine étape, fabrication d’un meuble sur mesure Acier / Bois pour répondre à plusieurs besoins :

– rangement des caisses de matériel dans la partie basse

– établi de 15 mètres de long et 50cm de profondeur, pour les machines stationnaires (touret, scie à chant tourner…)

– rangement vertical, via des planches à clous

– rangement en hauteur pour les planches et autre matière première encombrante.

Voici un croquis.

J’ai déjà fait un meuble similaire dans la cave de l’ancienne maison.

 

Potager – Contrôle d’électrovannes avec les Gpio du Raspberry Pi

Le contrôle d’ouverture et de fermeture est pour moi le point central du projet.

En pratique, la mise en place de relais sur les port GPIO du Raspberry Pi vont me permettre de :

  • contrôler la mise en route de la pompe
  • ouvrir ou fermer les électrovannes (robinets contrôlés électriquement)
  • allumer et éteindre des lampes

Cet article va aborder trois facettes :

  • L’installation physique des relais
  • L’installation des librairies pour manipuler les ports GPIO
  • Le paramétrage dans Domoticz pour automatiser cette gestion

Donc, physiquement :

Les GPIO, c’est la ligne de broches métalliques présentes sur le coté du Raspberry Pi permettant de communiquer physiquement avec le monde extérieur.

Résultat de recherche d'images pour "gpio raspberry pi 3"

Voici un schéma de mon installation. J’ai branché deux blocs de relais, un de 8 et un de 4.

 

Maintenant que nos relais sont branchés sur le Raspberry Pi, passons à l’installation.

J’ai utilisé la librairie Wiring Pi

Une fois installée, on peut voir l’ensemble des GPIO avec les status, via la commande readall

et activer les relais, via une commande « gpio write … »

Je rentre plus dans le détail de cette librairie sur un article précédent. Ou bien en suivant ce site.

Dernière partie, le paramétrage de Domoticz pour pouvoir manipuler ces interrupteurs.

Un tuto explique bien cette partie.

J’en reprends juste les principales captures :

Modification du fichier /etc/init.d/domoticz.sh pour initialiser les GPIO correctement en mode « OUT » au démarrage de Domoticz.

Paragraphe « AVANT DE DÉMARRER Domoticz » du site https://easydomoticz.com/les-gpio-dans-domoticz

puis domoticz.sh restart

Puis dans l’interface, ajout du matériel :

:

Configuration des interrupteurs

Le résultat est le suivant : une liste d’interrupteurs Domoticz :

et en version mobile :