Pose d’un parquet chêne massif à clouer

Ca me taquinait depuis quelques temps, poser un parquet, un vrai !

Première étape, repérer un parquet tout moche et tout vieux qui ne demande qu’à être changé : pas dur… 7m², pour commencer, ça limite la casse…

Deuxième étape, trouver du parquet. Je l’ai trouvé chez Brico-dépot, c’est sûr que dit comme ça, c’est pas super, mais il est pas mal.

Pour les outils, c’est assez simple :

  • Un pied de biche (indispensable !)
  • Un marteau (pareil)
  • Une règle
  • Un niveau
  • Des clous
  • Du Xylophène, quitte à voir les solives, autant les traiter…
  • Un coussin (genre galette de chaise : indispensable !)
  • Un chasse clou ou par défaut, un chasse goupille (pour mes collègues…)

3ème étape, tout péter…

Une petite remarque technique (je ne pense pas qu’à mes collègues…) les grosses poutres s’appellent des solives parce qu’on est à l’étage. Au rez de chaussé, ce sont des lambourdes. Elles sont normalement distantes de 39cm pour permettre de poser des parquets en point de hongrie ou à bâton rompu (Les différentes techniques de pose) En fait au fond, on voit le plafond de la pièce du dessous… des petits tasseaux de bois cloutés et enduits de plâtre. En dessous, c’est la cuisine, et la pièce dont je refais le parquet, c’est mon bureau. Pour ne plus entendre les bruits de casserolle, j’ai isolé avec de la celullose (produit écolo, un peu plus cher, mais vous ne vous grattez pas les mains pendant une semaine comme avec la laine de verre) Thermofloc, produit biopin, comme  son nom l’indique, c’est pour le thermique, mais aussi pour le phonique. Ce qui compte c’est de ne pas laisser d’air.

Après traitement des solives au Xylophène, j’ai placé un isolant mince qui a d’après moi peu d’interet, puisque le parquet est clouté… Peut-être pour éviter qu’il grince.

Une petite découpe à la défonçeuse (pour mes collègues…) dans la première lame à cause d’une barre métallique dans le seuil.

et l’on peut commencer la pose du parquet à l’anglaise

Ca rend les enfants joyeux la pose d’un parquet !

Il a dailleurs très rapidement été adopté

Pour les découpes, j’ai utilisé une scie à ruban Delta. Sur les bords, il y aura des plinthes. Il faut laisser un jeu pour la dilatation due à la chaleur et à l’humidité, mais sur du chêne et une pièce de cette taille, le jeu est surtout pratique au moment de la découpe !

Vient l’heure du ponçage !

J’ai utilisé une ponceuse à bande bas de gamme et après une ponceuse excentrique Metabo plutôt haut de gamme,



bah y’a pas photo ! Comme dit Metabo,

J’aime assez. D’ailleurs, je veux bien être testeur de vos produits, alors si vous avez besoin de retours web, n’hesitez pas…

Ensuite, finition. Il y a trois finitions possibles pour un parquet :

  • huile,
  • cire,
  • vitrification

J’ai choisi l’huile dure (bio de biopin ), mais je ne suis pas sûr que ce soit idéal pour un bois dur comme le chêne.

Ha désolé, on a embauché des figurants

Hé ho. Je remets le slogan de Metabo ?

Bon, j’aime mieux ça !

Le passage d’un vernis ou d’une huile sur un bois poncé est toujours un moment magique !



Ensuite, il a fallu recouper les portes d’un coté de la pièce, parce que j’ai profité de la pose du parquet pour rattraper les 2,5cm de différence de niveau.

Prochaine étape, les plinthes.

Prochain article : mise en place d’une pompe de relevage dans une cave.

44 commentaires

  1. Pour une fois que je comprends quelque chose (en effet, l’informatique et moi c’est pas terrible), je me permets deux remarques concernant la langue française : dans ton cas, je pense qu’il s’agit plus de parquet à "clouer" que de parquet à "clouter"!! Je ne pense pas que tu aies voulu orner ton parquet de clous mais plutôt le fixer avec des clous! Et ensuite, les pièces de bois dont tu parles au RDC sont des lambourdes et non des lambournes! Et oui, l’expérience de notre terrasse m’aura au moins servi à enrichir un peu mon vocabulaire!
    Cela étant dit, pour l’avoir vu, je peux assurer à tes lecteurs que ton parquet est nickel! On attend de le voir avec les plinthes…

  2. Merci pour cette démo très utile. J’avais du parquet à poser et j’attendais bêtement le menuisier. J’ai pris un coup de sang ce week-end, j’ai étudié ton pas-à-pas, et je me suis lancé : pose et mise à niveau des lambourdes directement sur une chape grossière, assemblage et clouage des lames (environ 12 m2 dans une pièce carrée). Résultat nickel, j’ai même poncé hier soir et je vernis aujourd’hui. Merci 1000 fois et continue tes fiches !

    Amitiés,

    Stéphane – Lyon
    —-

  3. J’ai donc poncé avant-hier soir (je bosse donc j’ai fait ça de nuit…) puis étalé trois couches de Xylophène (ma maison est un mets de choix pour les capricornes). Samedi matin j’applique une teinte un peu foncée, puis un vitrificateur à base d’eau, non toxique mais résistant. Je ne suis pas fan du vitrificateur, je préfère d’ordinaire l’huile ou la cire, mais c’est un parquet de cuisine et salon, il faut que ça soit bien protégé.

    Ironie du sort, j’ai moi-même une chaudière à condensation installée dans ma cave, et les condensats (5 litres d’eau acide par jour, quand même) doivent être évacués à la main, pour cause d’évacuation trop haute. Alors il n’est pas impossible que j’utilise tes conseils pour l’installation d’un système de relevage, qui permettrait aussi l’installation d’un évier dans la cave.

    Tu n’as pas prévu d’enterrer une cuve de récupération des eaux de pluie ? C’est mon prochain chantier…

    ;-)

    Amicalement,

    Stéphane
    —-

  4. Le Xylophène, tu l’as mis sur le parquet ou sur les lambourdes ?
    et ton vitrificateur à base d’eau, c’est quoi sa marque ?

    en fait moi, je l’ai installé pour un lave ligne et mais aussi un sèche linge. Ça me gonflait de vider le tiroir après chaque utilisation, j’en ai donc pris un a condensation mais l’évacuation se fait par tuyau ou par tiroir.
    J’avais prévu d’enterrer ce bac. Je le ferai peut être au moment de la pose du carrelage dans la cave.

    Pour ce qui est de la récupération des eaux de pluie, c’est en attente… J’ai un tout petit jardin, alors je ne sais pas si ça vaut le coup. En plus, j’habite une maison de ville, alors une partie part sur la rue, et l’autre coté jardin (et se melange avec les eaux usées… Je ne suis pas sûr que ce soit hyper correct ça !).

  5. Le Xylophène, 3 couches sur tout ce qui ressemble à du bois dans la maison. Les lambourdes, donc, avant la pose, et le parquet (mais que le dessus…) après la pose. Les capricornes se régalent de ma petite maison de 1934. Mais impossible de savoir si les dégâts que j’ai constaté sont récents ou pas.

    J’ai un garage couvert d’Eternit, avec une gouttière qui remplit un bac de 100 litres en une seule nuit de pluie pas trop violente. Comme l’ancien proprio m’a laissé une cuve à mazout toute neuve (jamais remplie) de 2000 litres, je vais l’enterrer derrière le garage, au pied de la descente de gouttière. Elle se remplira toute seule, et je n’aurai plus qu’à installer une pompe pour arroser le jardin ! Je pense donc louer une mini-pelle pour décaisser et enterrer la cuve en plein (elle est conçue pour être enterrée).

  6. Bonjour,

    j’envisage de refaire le parquet chez moi, à l’étage (65m2), et je suis en train de réfléchir à la façon de procéder.
    je suis exactement dans la même configuration que toi : des solives, sous lesquelles on voit le plafond.

    je voudrais isoler avec de la ouate de cellulose (on a une fabrique à côté de chez nous), puis mettre de l’isolant mince et enfin le parquet.

    alors j’ai plusieurs questions :
    1. la ouate de cellulose, c’est bien ?
    2. l’isolant mince, on en met partout ou seulement sur les solives, comme tu as fait ?
    3. le parquet Brico Dépot pas cher, il est bien ?, il n’a pas trop bougé après deux ans ? il n’y a pas trop de noeuds ?
    4. si tu devais le refaire, referais-tu la même chose ?

    Merci d’avance pour tes réponses qui me seront vraiment très utiles.

    Triphon

  7. 1. J’ai pris ca parce que je suis dans ma phase écolo. Je pense que c’est bien mais il faut tout remplir, sans laisser d’air.
    2. J’en ai jsute mis sur les solives, mais avec les clous, je ne suis pas sur que ca serve a grand chose
    3. oui, il est bien. trop d’aubier, mais sinon, il n’a pas bougé
    4. non, je mettrai un ragreage sur mon ancien parquet et je collerai un parquet chêne massif comme j’ai fait à l’étage. Au niveau isolation phonique c’est meilleur. et c’est aussi plus simple que ne se retrouver dans le vide.

    http://www.brico-info.com/post/2008

  8. Explications tres claires et grand public, interessant pour ceux comme moi, qui ont du vieux parquet…pour autant le vieux parquet a un charme et une esthetique bien superieur, ne parlons meme pas de la qualite du bois………pourquoi pas remplacer le Roquefort par la Vache qui rit !!!!!!!!!!!!!!!!!

  9. Bonjour
    je découvre ton article clair et concis
    merci
    si tu as des infos sur les parquets en bois dur genre bois du brésil et pour ma part BANKIRAI d’indonésie
    je me fais du soucis à propos de la pose pour le clouage car le bois peut éclater et surtout sur la partie fragile latérale si l’on veut cacher les clous
    d’autre part
    je pense perforer à la perçeuse avant de clouer
    vivant en milieu de conditions très variées d’hygro
    genre humide un moment puis sec un autre
    je voudrais maitriser la partie dilatation de ce parquet lors de la pose
    mon portail en pin m’a donné une idées des résultats de la dilatation … il a fait de belles vagues à la saison des pluies et des jours centimétriques à la saison sèche

    bref toute info sur la pose sur solives m’intéresse
    richard

  10. très bon didacticiel. Je vais poser le même parquet (Chene Brico) dans une chambre. Mes lambourdes sont apparentes et donc j’ai remis des chevrons par dessus pour remettre à niveau et y insérer une couche d’isolant. Ma question: est il nécessaire de poncer ce parquet ? En l’achetant, je pensais que sa finition permettait de le vitrifier directement après la pose. Merci pour ta réponse.

  11. Bonjour
    je découvre votre blog aujourd’hui. Intéressant à plus d’un point. Pourriez-vous me dire quel modèle de metabo avez-vous utilisé pour poncer le parquet. Quelle efficacité en terme d’abrasion ? Peux t on prendre 1mm de chêne avec une excentrique?
    Merci

  12. Votre blog est très bien fait, bravo.
    Je voudrai savoir si c’était difficile d’enlever l’ancien parquet ? Et également si vous avez réussis à l’enlever sans le casser ou si au contraire pour aller plus vite vous avez tout arracher ?
    En effet je voudrai isoler phoniquement mon vieux parquet (je suis en appartement), mais le conserver dans la plupart des pièces. Le faire faire couterai très cher pour un résultat somme toute peut être pas si bien puisque clous. Cela vaut il le coût d’essayer soit même ?
    Merci

  13. @JM : je l’ai poncé pour avoir une finition impeccable. Après ça serait bien passé sans !

    @Tieno :  » Peux t on prendre 1mm de chêne avec une excentrique ? » : oui, tout dépend du temps que vous avez… ;-)

    @Ariawist : Retirer un parquet clouté pour le reposer après, pour moi, c’est dingue. Surtout que l’isolation phonique n’est pas évidente sur un parquet cloué. Pour une meilleure isolation phonique, je vous conseille plutot le flottant ou le collé (http://www.brico-info.com/post/2008/05/25/164-mise-en-place-dun-parquet-massif-colle)


  14. je ne sais pas…

    « prenez une plaque de cuisson electrique une casserole et un autre recipiant en metal cela servira a faire un bain marie : mettez 1/2 litre dhuile 1/2 litre de terebentine 1/4 de litre de cire d’abeille ou carnouba ou 1/8 de litre de cire d’abeille+1/8 de cire carnouba faite chauffer en remuant jusqu’a dilution des cires ensuite ajouter 2 litres d’huile de lin et 2 litres de terbentine couper le feu et remuer transvasez le tout dans un bidon. « 

    cf : http://www.bricozone.be/fr/sols-carrelage-parquet/t-huile-de-lin-toxique–1735.html

    Je ne sais pas ce que ca vaut, je n’ai pas essayé !

  15. Bonjour.

    Votre article est très intéressant. A la suite, je me suis lancée dans la pose d’un plancher en pin (petit budget). Je voudrais faire la finission avec des cires dures sans COV nocifs.

    A l’usage, que vaut le produit Biopin dont vous parlez ?

    J’ai vu que vous l’avez étalé au rouleau. Faut-il en mettre largement et essuyer le surplus après, ou le mettre en couche fine ? (j’ai lu les deux techniques !)
    Faut-il une ou deux couches ?

    Ce produit conviendrait-il pour un escalier ?

    Merci de vos réponses.

  16. Quand on vous lit ça a l’air facile et ça donne envie de passer à l’action…
    Je ne comprend pas bien pourquoi vous ne vous etes pas calé le long d’un mur pour commencer ? Sur une photo, on voit que vous n’etes pas bord à bord des murs dans la longueur.
    J’ai lu sur plusieurs sites, dont celui ci : http://www.parquet-magazine.fr/pose… qu’il fallait commencer en longeant un mur…

  17. Après coup, je peux vous le dire, le parquet massif à clouer est moins facile à réaliser que le parquet collé (http://www.brico-info.com/post/2008…).
    Pourquoi je ne suis pas parti contre un mur ? je ne sais plus bien, mais je pense que c’est parce que les murs ne sont pas droits et que ce que je cherchais avant tout, c’est d’être perpendiculaire au seuil de la porte.

    Il faut se lancer ! C’est comme ça qu’on apprend.

  18. Bonjour,

    Merci pour cet article illustré + pour les infos matériaux très utiles!
    Nous comptons poser du parquet cloué dans notre nouvelle maison bois (80 m2 de surface).
    J’essaye d’évaluer le temps que la pose nous prendra.
    Sauriez vous svp m’indiquer le temps que vous avez passé à poser le votre?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Gaëlle

  19. Bonjour.

    J’ai posé du plancher en pin massif. Pose « flottante » : sous-couche fibre bois compressé pour l’isolation phonique + « lambourdes »(planches en sapin de 7 cm large et 28 mm épaisseur espacées de 35-40 cm sur lesquelles j’ai vissé avec des vis spéciales pose plancher : très rapide, donne droit à l’erreur et super-silence à l’usage.
    Partir d’une jonction est indispensable pour une belle continuité, ensuite une découpe le long des murs permet l’ajustement et laisse 5 mm de jeu (dilatation) caché par la plinthe.
    Temps de pose : selon découpes. 8 heures pour 1 pièce 12 m2.
    Huile dure BIOPIN en 3 couches fines au spalter résultat magnifique. Rampe d’escalier application au chiffon (éviter coulures).
    Assez facile à faire. Beau résultat avec un peu de soin.

  20. Bonjour,
    votre site m’intéresse beaucoup, pour mon propre usage mais ussi pour illustrer mes cours.
    Si je floute les personnes se trouvant sur les photos, me permettez-vous d’utiliser les dites photographies?

    Cordialement.
    JB Muffat

  21. @Gaëlle : Question timming, de mémoire… 2 jours pour tout virer, une semaine pour poser, 2 jours pour ponçage et finition. Un plancher massif, chêne, sur lambourde, c’est pas facile. Ca fait pas mal de bruit, faut jouer du marteau. (je compare avec le parquet chêne que j’ai posé dans les chambres.)

    @Belle : merci pour ce retour d’expérience. Je n’aime pas trop le flottant à cause de la résonance quand on marche. Il parait que ça a progressé.

    @Muffat : Dans les conditions décrites, je vous y autorise. Vous enseignez quelle matière ?

  22. Bonjour,
    Merci pour toutes ces infos et le temps passé à partager votre expérience.
    Je souhaiterais savoir ce qu’il en est du résultat phonique vu (entendu plus exactement) de la cuisine et du bureau (entendez vous toujours les bruits de casseroles ?) .
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Corto

  23. Le bruit des casseroles est atténué. La réalisation du faux plafond de la cuisine a aussi contribué à l’amélioration.

    Par contre, c’est un parquet cloué. Le fait d’avoir un lien physique (le clou) entre la planche de bois et la poutre fait que ce type de parquet est plus sonore qu’un parquet collé

  24. Bonjour.

    Question isolation phonique :
    Pour ma part, le parquet en pose flottante (rappel sous-couche fibre bois compressé pour l’isolation phonique + « lambourdes »(planches en sapin, voir mon autre message) + lames de parquet vissées) a donné un excellent résultat : les sauts violents des enfants sont quasiment inaudibles de la chambre en dessous (on a fait des tests !). Attention : la sous-couche est de 1 cm de grande densité. Rien à voir avec les sous-couches vendues dans les super-marchés de bricolage.

  25. Bonjour,
    Je viens de lire votre article (très bien fait) et j’envisage de faire la même chose, notamment pour améliorer l’acoustique de mon plancher (en très mauvais état). Du coup j’ai un peu la même question que la personne précédente : l’amélioration est-elle significative pour justifier cette opération ?
    Avez le recul et l’expérience, auriez vous des conseils pour la rendre plus efficace ? Je pensais notamment à intercaler des bandes de résilient (caoutchouc ou autre) entre les solives et le plancher. J’ai même envisagé de ne pas cloué le parquet mais simplement d’enclencher les lattes, je ne sais pas si ça peut se faire.
    Malheureusement la pose de parquet flottant n’est pas une option car je ne peux pas surelever mon sol de plus d’ 1cm…
    Encore merci pour ce blog.

  26. J’avais tendance à penser qu’il était plutôt conseillé de passer par un pro pour la pose clouée…mais à vous lire, ça a l’air tout à fait faisable…combien de temps cela vous a-t-il pris?

  27. Pingback: Refonte complète d’une deuxième petite salle d’eau - Brico-Info - le blog de Bruno CATTEAUBrico-Info – le blog de Bruno CATTEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Dans la même catégorie :