Conception et fabrication d’un buffet – étape 4 – Le plateau

L’opération consiste à créer un plateau de 2 mètres de large, 70 cm de profondeur et 3cm d’épaisseur. C’est ce qu’on voit le plus dans le meuble, c’est aussi ce que l’on touche le plus (en tout cas, moi, à chaque fois que je passe devant, je le caresse…)

Je suis parti de planches brutes de 34mm d’épaisseur, pour arriver à 30mm rabotée, il ne fallait pas se planter, j’ai donc choisi des éléments très droits.

Les planches dégauchies

A gauche, les planches du plateau, à droite, celles des façades.

Simulation
Le bouvetage se fait par rainure cette fois, mais j’aurai du faire la même chose que pour les tiroirs.
Pour les tiroirs, j’ai utilisé cette technique :
visuel d'un assemblage par bouvetagevisuel d'un assemblage par bouvetage

Alors que pour le plateau, je cherchais une solution qui rentre plus dans chaque partie, ça me semblait plus solide…
de ce type là : 
visuel d'un assemblage rainure et languette rapportée

Ce qui donne pour le plateau total : (dans mon cas, je n’ai pas voulu mettre en place des planches en bout. Le bois de travaille pas de la même façon, ça vieillit forcement mal…

Visuel d'un assemblage rainure et languette rapportée
Toutes ces images proviennent du site bois.com
Pour que la languette ne se voit pas sur le champ, il faut arrêter la rainure un peu avant…
Pour usiner les champs, j’ai utilisé la défonceuse avec son rail, j’obtenais un meilleur résultat qu’avec une scie circulaire (peut être parce que je n’ai pas encore la scie circulaire Festool…), sachant que le plateau est non manipulable (il doit faire trente kilos…) d’où la solution est l’électro-portatif.
Ensuite, vient le ponçage. Pour les étagères de la niche, je décriais le ponçage abrasif, mais là, je n’aurai pas pu m’en sortir sans. J’ai donc procédé à un gros ponçage au grain 80 à la ponceuse à bande, puis 120 et ensuite, 80 et 120 à la ponceuse excentrique Métabo.
En moins de 2 heures, le plateau était nickel.
Pour optimiser la hauteur de tiroir (de 1 cm… je déteins sur ma femme…) j’ai encastré le plateau dans un des montants. Pour ce faire, j’ai fait une rainure à la défonceuse de 1cm de profondeur et de 2,5cm de large. Autre avantage : le montant supérieur de peut plus gauchir !
Enfin, il a fallu procéder à un enlèvement de matière, et là, pas le droit à l’erreur… (l’idée est d’accueillir les deux pieds avants). Fait à la défonceuse, encore (j’ai bien fait de l’acheter !)
Le plateau en place, au quart de poil !

3 commentaires

  1. J’ai une petite question du lundi matin : Est-ce que tu as pas eu de soucis pour faire ton plan de travail, pour que toutes les planches se collent parfaitement ?
    Je viens d’en faire un en hêtre et .. c’était pas évident pour que ca jointe parfaitement. Je me demande d’où peut venir mes soucis. Épaisseur du panneau (7cm quand meme) .. qualité du guide de la degau (pour que ce soit bien perpendiculaire) …

  2. Désolé, je découvre ce commentaire que maintenant, alors que je relis cet article…

    J’ai eu le même problème à cause de ma dégauchisseuse qui ne faisait pas des plans, mais des courbes. Ensuite, la raboteuse ne faisait que répéter le défaut. Sur 7cm d’épaisseur, tu n’as aucune chance de récupérer le défaut au serre joint !

    Vérifie la planéité des tes planches à la sortie de la dégauchisseuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *