Dessouchage d’un laurier

Dans mon petit jardin de ville, j’ai un énorme sapin, un grand cerisier et un groupe de lauriers de bonne taille, et avec tout ça, une production de feuilles et branches complètement dingue et à mon avis un assèchement de la terre.

J’ai donc entrepris, sans bien me rendre compte de l’ampleur de la tâche, le virer le laurier. La souche d’un bon mètre de diamètre, est en faite une multi-souche d’une dizaine de troncs. Autre difficulté : un fil d’électricité et un tuyau d’eau sont intégrés aux racines.

J’ai commencé par virer toutes les branches, ensuite, j’ai creusée une tranchée de 50cm de profondeur tout autour.

La tronçonneuse est à oublier, puisque des cailloux sont pris dans les racines, la lame de mon père a fait 10 secondes.

Les outils utiles sont donc : 

  • La hache
  • La masse
  • Les coins
J’ai aussi acheté un cric hydraulique 16 tonnes sur ebay.
Mais je ne l’ai utilisé qu’à la fin. Il faut une prise que je n’avais pas au départ.
Deux vidéos : 
Utilisation de la masse pour enfoncer un coin dans la souche (avec mon pantalon Le Bosseur !) : 

Et utilisation du cric hydraulique pour séparer une partie de la souche : 

et en photos : 


Une ligne de coin métallique


le cric en action


Une autre vue


Une partie du bois récupéré ~30%


Une fois terminé


terminé de près

Maintenant que la place est libérée, je mais pouvoir aménager un couloir de 25cm pour les bambous. A suivre.

En conclusion, c’est hyper éprouvant de dessoucher manuellement. Le coeur qui bat très fort et une production de sueur !

4 commentaires

  1. Le dessouchage c’est jamais une mince affaire, même quand l’arbre parait petit il peut avoir beaucoup de racines !

    Alors ces bambous ?

  2. Pas mal. Dis moi, maintenant que tu as l’expérience, ça te dis pas de confirmer ta pratique en venant chez nous ? ;o). On a une souche d’un arbre épineux à enlever… De rejetons poussent s’en cesse… Ça nous saoule. On a beau les couper ça repars… La seule façon sera je pense d’enlever la souche… On embauche ;o))).

    A plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *