Serrure biométrique SAMSUNG SHS-H700

Après un startup Week-end de 1h30 à Dieulefit, nous voici convaincus que la clé, c’est le doigt.

Je me suis lancé dans une recherche des différents modèles du marché. La gamme Samsung est ressortie du lot, tant en termes de fonctionnalités que de design.

Le modèle SAMSUNG SHS-H700 permet une ouverture par empreinte digitale, par code, par clé (secours) et par télécommande.

Réception du colis :

L’installation, bien que décrite en Coréen, s’est bien passée. Le plus dur a été de percer le blindage de la porte actuelle sur un diamètre de 70mm.

Une fois installée, on fait passer chacun pour s’enregistrer.

photo

 

Jérôme, visiblement heureux et ému !

Reste :

  • à comprendre comment on initialise la télécommande : réglé grâce à notre collègue coréenne. Bouton REG 3s, puis code, puis 3s sur la télécommande.
  • à boucher les trous de l’ancienne serrure à la pâte à bois : j’ai finalement opté pour des plaques métalliques, commandées sur l’excellent site http://www.john-steel.com/. Commande à 12h00, envoi à 16h30 !!
  • à comprendre comme dés-enregistrer un salarié qui part : réglé : Bouton REG 3s, puis on pose le doigt d’une personne qui est partie. On a alors un signe -.
  • à installer la même serrure à l’étage du dessous. : y’a plus qu’à : c’est fait

Update 9/10/2014 : j’ai réglé le problème de la poignée extérieure qui n’avait pas d’action sur la serrure. J’ai trouvé grâce à la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=wZyZegcT8sE : il faut mettre la goupille du carré coté interieur.

 

Ajout d’un utilisateur (REG, puis on présente trois fois le doigt).  On a alors un + qui apparaît.

 

Suppression d’un utilisateur (REG trois secondes, puis on présente une fois le doigt). On a alors un – qui apparaît.

Je ne pouvais pas finir cet article sans parler de Clotilde, qui depuis la pose de cette nouvelle serrure, est rayonnante ! (où alors c’est le fait de courir 10km chaque we trois fois par semaine !)

IMG_20141007_180935

 

[Update 17 octobre] Installation de la deuxième serrure.

On est parti d’une serrure 3 points en applique, il a donc fallu commencer par du démontage…

Ensuite, le blindage était costaud et ma perceuse / visseuse non compatible avec ma mèche scie cloche pour métal acheté pour l’occasion, heureusement, Maxime a une superbe perceuse BOSCH.

Pas d’inconnue sur le reste.

 

Une dernière modification, j’ai fabriqué une sorte de cornière en métal pour que la gâche puisse se fermer sans heurter le montant de la porte.

 

Le chantier est donc terminé !

3 commentaires

  1. Ahaha, t’es gonflé 😀

    « puis on pose le doigt d’une personne qui est partie » : du coup, au moment du solde de tout compte, il faut prévoir de couper un doigt aux partants ? Excellente méthode pour limiter le turn-over !

  2. Je te l’avais promis !

    Pour les départs, il faut « juste y penser » quand ils viennent physiquement récupérer leur solde de tout compte. Mais je suis d’accord avec toi et Sandrine, c’est hard, ça matérialise bien le départ du salarié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *