Réalisation d’un tour à potier

15 ans que j’en rève, même peut être plus, 6 mois que j’embête tout le monde avec ça… En effet, pour ce projet faut du matos. Ebay, c’est parfait pour ça.

Première étape, la motorisation. Soit humaine (tour à faire tourner avec les jambes) soit mécanique, j’ai choisi la deuxième solution.

Je me suis aussi inspiré d’un article du magazine Système D.

Un motoréducteur SEW triphasé de 0,75Kw, vitesse en sortie d’arbre : 1380t/m, réduction 97 donc une vitesse en sortie de reduction à 50Hz de 140 tours par minute environ.


Le motoréducteur

Un variateur de fréquence Altivar 11 permettant, comme son nom l’indique, de faire varier la fréquence à l’entrée du moteur.


Le variateur de fréquence

Pour la prise en main, le forum cyberbrioleur m’a été d’une grande aide. Ce variateur permet de faire varier la fréquence de 0 à 200Hz (c’est à dire 4 fois la vitesse nominale du moteur) par l’intermédiaire d’un potentiomètre ou de vitesses prédéfinies. Il permet en plus d’alimenter un moteur triphasé (380v ou 220v) avec une alimentation monophasée (220v). Super quoi !. Y’a même un kit pour le relier à un PC pour faire de la PAO (Poterie Assistée par Ordinateur), mais ce sera pour plus tard, le but là est de s’user les mains !

En sortie du moteur, un arbre de 30mm, inox, parce que la poterie, c’est un peu de la gadoue…. L’arbre est équipé d’une clavette.


L’arbre

Puis, en bout de l’arbre, un plateau, appelé girelle, en PVC que j’ai modifié sur un tour à bois !


Le plateau, ou girelle.

Une fois tout cela assemblé, voilà ce que ça donne :

Reste à rendre ce tour à potier utilisable par tout le monde, c’est à dire le poser sur un bâti, peut être avec un siège intégré. Protéger la commande éléctrique de l’eau, ajouter une gamelle pour recuperer l’eau, ajouter un interrupteur de mise sous tension et un potentiomètre pour la variation de la fréquence et un coup de point pour l’arrèt d’urgence…

Mise à jour : la suite est disponible

12 commentaires

  1. L’axe est monté en force. l’ajustement le permettait. Plus tard, je metterai une visse de serrage. J’ai essayé d’en acheter une en pièce détachée, mais je n’ai pas trouvé. Ca se trouve, mais avec un tour… Même sur Ebay, après plusieurs mois, rien. Le pvc utilisé est un reste industriel trouvé dans une benne de zone indistielle. Je pense que tu peux la réaliser en contreplaqué marine.

  2. Bonjour Bruno,

    J’aimerai reprendre mon activité de base comme céramiste, après quelques années. Pour cela j’aurai besoin d’un tour.
    pourriez – vous me dire svp, combien ça vous a coûté le moteur ainsi que le variateur? et ou est ce que je peux trouver L’arbre?
    Merci par avance pour votre aide, et bonne continuation pour vos projets!
    Nabil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Dans la même catégorie :