Conception et réalisation d’un placard invisible

Après avoir refait la salle TV et habillé le mur avec une étagère steampunk, il faut maintenant traiter ce placard qu’on a découvert !

Sondage dans le mur, je sentais bien que le mur cachait quelque-chose !
Une fois le trou fait, j’enfonce mon téléphone, et BAM : 80cm de profondeur sur 1,3m de large, dans son jus, mais pas de trésor…
C’est parti. Les montants de l’ancien placard ont servi de support pour les briques.
Le couloir se transforme en anti-chambre de la déchetterie
Phase 1 terminée
Phase 1 vraiment terminée
Le plancher dans la continuité, la finition est différente : ciré dans le placard, vitrifié dans la salle.
Les bords bien nettoyés

On marque une pause et on réfléchit.

Je prends photoshop et on se projette :

le placard mis à jour
Simulation de niches déco : trop chargé avec l’étagère !
Étagère assumée : trop de choses sur le mur
Simulation d’une porte pour mettre un toilette dans le placard : trop petit.
Simulation de « on rebouche tout »…
ou bien simulation d’un placard invisible, mais vraiment invisible !

Conclusion, pour mettre en valeur l’étagère, on reste sur quelque-chose d’invisible, mais on exploite l’espace libéré par le placard.

Je commence par refaire la tranche nickel avec du map et une bande armée, puis peinture mate identique au mur. L’avantage avec la peinture mate, c’est que les retouches sont invisibles !

Fixation de la structure

Fixation des montants et étagères principales

Passons aux portes, j’ai choisi du contreplaqué peuplier de 18mm : léger et rigide à la fois. Et pour les charnière, BLUM comme toujours, que je trouve chez Foussier, au Mans

Tracé pour les charnières

Une des planches était un peu gauche, j’ai du la mettre en pression toute la nuit

Mise en peinture

Montage final :

Effet placard « invisible » réussi !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *