Potager – gestion du réseau

Certains diront que l’on s’éloigne quelque peu du sujet principal, et ils n’ont pas forcement tort…

Cet article traite de la configuration du réseau pour accéder à Domoticz « en local », via un VPN.

Mais pourquoi donc tant de complexité ?

Devant les difficultés de rendre accessible de l’extérieur Domoticz via freewifi ou via une box 3G bas de gamme, je me suis lancé dans la création d’un accès VPN.

La freebox permet d’activer un serveur VPN et de créer des comptes de clients.

Capture écran qui montre trois clients connectés : un téléphone portable, un ordinateur portable et le raspberry Pi

Sur Windows, config classique avec le client OpenVPN pour Windows et la configuration livrée par la freebox.

Sur Android, j’ai eu des difficultés à configurer un client VPN compatible TAP, j’ai donc acheté une application

Sur Raspberry Pi, il a fallu aussi batailler un peu. J’ai utilisé cet article et cet article.

Il me reste un problème : l’adresse IP « locale » est attribuée par la freebox sur la base de l’adresse MAC, mais le client OpenVPN régénère une adresse MAC régulièrement, ce qui rend l’usage un peu pénible.

J’ai donc installé le client « noip » pour récupérer l’IP locale à distance, mais ce mécanisme ne fonctionne de façon automatique que sur Windows, pas sur Android. Sur mon téléphone, je dois :

– me loguer sur noip.com, récuperer l’ip locale

– activer le client VPN

– ouvrir un navigateur internet et copier l’ip locale.

Je vais améliorer le système, en attendant, pour les besoins sur place, j’ai mis une télécommande « 433MHz », mais ça c’est une autre histoire.


Schéma du plan réseau global

Dans la même catégorie :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *