Refonte complète d’une deuxième petite salle d’eau

Après avoir attaqué la refonte d’une petite salle d’eau au deuxième étage de notre Mancelle, pour les enfants, en février 2013, je me suis lancé en ce début d’année 2014 sur la refonte de notre petite salle d’eau, similaire, au premier étage. Les grosses différences sont :

  • Présence d’une fenêtre, donc lumière et aération plus facile
  • Absence de toilettes

Voici l’existant :

Cabine de douche d’une dizaine d’années qui n’optimise pas le petit espace de cette salle de bain.

Pas de meuble de salle de bain.

Fenêtre bois, ancien double vitrage

On attaque par le changement de la fenêtre. Notre technique est au point : on découpe le placo 10 cm autour de l’ancienne fenêtre pour accéder aux équerres.

Une fois la nouvelle fenêtre vissée, mastiquée, on replace les morceaux de placo découpés et on les recolle avec du MAP et de la mousse polyuréthane.

J’ai gardé les protections sur le PVC jusqu’à la fin du chantier.

Aide de Titouan pour tenir les planches martyres.

Aide d’Erwan pour le décollage du papier peint

La cabine est complètement retirée, sondage pour voir si c’est envisageable de virer le carrelage.

Pour la faïence, pas de soucis !

Cette opération m’a coûtée une tendinite au poignet et un arrêt des travaux pendant 4 semaines !! Comme dit le médecin, arrivé à un age moyen, une opération violente et inhabituelle sans échauffement peut s’avérer fatale !

Protection du parquet posé il y a 7 ans ! Nostalgie

Sondage au niveau de la chape pour intégrer l’évacuation de la douche.

Au final, elle se pète bien, je retire tout !

Du coup, je dois intégrer l’évacuation à l’étage du dessous… Démontage du plancher.

Récupération de l’évacuation et augmentation du diamètre à 50 mm ! Découpe de la poutre pour intégrer l’évacuation qui tombe en plein milieu…

Pour les stressés de la structure, dans les mancelles, les poutres ont toujours la même section, peu importe la portance. Et ici, la pièce fait 2 m seulement de longueur.

Préparation de la plomberie

17753

Petit coup de gueule contre Brico-Dépot qui vend un gabarit de positionnement des tuyaux qui est faux ! En haut sur la photo, le bon, acheté pour la salle de bain refaite en février 2013, en bas, celui qui m’a fait hurler avec son défaut de perçage ! heureusement que je l’ai vu à temps !

J’ai investi dans un nouveau système de soudure, beaucoup moins coûteux que mon bi-gaz

Rebouchage de l’accès avec le plancher existant. Comme dit mon père, on rebouche avec le même matériau !

Rebouchage de la saignée faite pour la plomberie.

Préparation du collage du bac à douche à carreler. Sur la gauche, j’ai ouvert le placo pour permettre de positionner le bac à carreler.

Bac à carreler en place.

Rebouchage de la trappe de visite prévue pour brancher la plomberie de la cabine de douche.

J’ai soigné l’étanchéité avec des bandes armées étanches.

Traitement du placo contre l’humidité avec une sous couche. A passer deux fois.

Essai des carreaux pour le sol

Pose des carreaux de sol. Utilisation d’une colle Epoxy pour le collage et les joints, en tout dans la même opération. Ça fait un peu drôle de mettre de la colle Epoxy sur les carreaux, mais la colle se nettoie très bien à l’eau dans les 30 minutes.

Mise en place d’une dépression pour éviter d’entendre glouglou à la fin de la douche

Ce n’est pas de l’art moderne, c’est le passage d’une gaine électrique pour alimenter le futur radiateur et l’aération. Le tout, en évitant les poutres qui tiennent le placo du plafond.

Une fois rebouché

C’est un peu Tchernobyl, mais avec la faïence, on va pouvoir cacher tout ça !

Les tasseaux permettent de tenir le placo le temps que le MAP colle.

Sortie de la gaine électrique.

Pose de la faïence : c’est le premier rang le plus long pour être bien de niveau. D’autant que le bac à carreler rajoute de la difficulté !

Pose de la faïence

Le carton, c’est super pour respecter l’écartement des petits carreaux de la frise.

Le joint, c’est magique, ça change tout !

Sortie des tuyaux pour le robinet

L’alimentation électrique du radiateur

Pose du robinet

Erreur principale : mauvaise anticipation de la non planéité du placo. Près du sol, la largeur de la porte de douche était 1,5 cm inférieure… La porte de douche ne passait plus. J’ai donc entaillée la faïence avec une disqueuse pour insérer la porte de douche à l’intérieur. J’ai mis du silicone au fond, mais je suis d’accord que c’est une faille pour l’étanchéité globale.

Le rail de la porte de douche inséré dans la saignée.

La porte posée, fermée

Ouverte

Fin du dallage

Collé, jointé

On protège et on avance la faïence

J’en ai profité pour revoir l’électricité : interrupteur double : un pour la lumière, l’autre pour la ventilation. deux prises de courant pour les brosses à dent, le sèche cheveux…

La prise du bas, ainsi que la boite électrique seront cachées dans le meuble

Pose du radiateur. J’ai galéré pour en trouver un à la bonne taille et qui ait l’option « 24h », c’est à dire qu’en se levant le premier matin, on initialise la fonction et ensuite, tous les jours, il chauffe 45 minutes avant l’heure du réveil et ce, pendant 2 heures. Préchauffage de la pièce et des serviettes et séchage des serviettes après la douche. Les interfaces sont de plus en plus simple. Par exemple, le radiateur n’a pas besoin de connaitre l’heure ni la date.

Avec les joints

Le mur du lavabo est le plus abîmé. C’est le seul qui est en direct sur le mur de la maison.

La princesse en tenue de chantier ! (au sortir du petit déjeuner…)

Je n’ai pas fait d’effort pour cacher la tuyauterie. elle sera au fond du meuble.

Préparation de la tablette. La demande de retrouver une salle de bain se fait pressante, j’ai acheté une tablette chêne tout faite.

Préparation des trous pour le robinet et le lavabo, vernis une couche. J’aurai du résister à la pression et passer mes 4 couches de vernis avant de l’installer !

Installation du robinet

Puis de la vasque

Raccordement de l’ensemble.

Reste à terminer le meuble et à faire un support de miroir / lampe / rangement. [Mise à jour : c’est fait !]

Temps : 50 heures sur 1 mois (en comptant la menuiserie qui n’est pas encore faite.)

Budget : 2 200 €

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *