4 commentaires

  1. C’est la deuxième fois que je viens sur ce site et j’admire beaucoup les idées et leur réalisation. En étant étant pointilleux, on peut toujours émettre quelques petites critiques sur des points de détail, mais il faut reconnaître que l’ensemble est du plus bel effet… avec la fierté d’en être l’auteur. Félicitations ! Ce site doit donner pas mal de courage à de nombreux bricoleurs.

  2. Merci.
    Un blog est fait pour recevoir des commentaires, en bien ou en mal. Il ne faut pas hésiter à se lâcher. Les critiques seront constructives, j’en suis sûr.
    Ça m’aidera à corriger mon excès d’affectivité par rapport à ce que je produis.

  3. Merci pour cette réponse…

    Alors, je me lance. Ce ne sont que quelques petites remarques qui me sont venues à l’esprit (de mémoire) au cours de ma lecture.

    Pour l’éclairage LED, je comprends qu’on puisse le critiquer. Tout n’est pas encore au point et nécessairement agréable, mais ça progresse. Je pense que l’éclairage de cuisine, comme de beaucoup d’autres pièces, devrait être conçu à deux vitesses. Une fonction veilleuse et un éclairage plus intense et intelligemment conçu pour travailler confortablement. Des détecteurs de présence peuvent aussi être intéressants dans certains cas, mais parfois agaçants dans d’autres. C’est à voir et à utiliser judicieusement.
    On pense à mon avis trop peu souvent aux iodures métalliques (HQI) qui donnent une très belle lumière avec un très haut rendement. Il en existe de petites puissances (70 W) qui rivalisent avec un halogène de 300 W (je n’ai pas fait de mesure, mais quand on les place l’un à côté de l’autre, la différence n’est pas flagrante). Et quand on a la chance de disposer d’un faux plafond, c’est l’idéal pour dissimuler le ballast. Ces éclairages ont aussi quelques contraintes, mais pas insurmontables selon moi.
    En ce qui concerne les « imitations de spots dichroïques » en tube fluo de 7 W, pour ce que j’ai vu, c’est plutôt décevant ; à moins de s’en contenter comme veilleuse discrètement noyée dans une rangée d’halogène.

    L’avantage du faux plafond est aussi de pouvoir y intégrer des luminaires plus importants. Je pense à des éclairages que j’ai récupérés, constitué d’un réflecteur contenant 3 lampes PL 11 W (si je me souviens bien). On pouvait imaginer de les intégrer dans le plafond en les couplant à 2 interrupteurs pour pouvoir allumer 1 lampe, ou 2… ou les 3 dans chaque luminaire. Certes la lumière est un peu moins chaleureuse que celle de l’halogène, mais la zone couverte est plus large et moins altérées par les ombres d’une lumière trop ponctuelle.

    En ce qui concerne la hotte, l’idée de lui donner un accès extérieur est bien évidemment excellente. Autrement, à part remuer de l’air et faire du bruit, ça n’apporte pas grand chose. Mais si on place la sortie à l’extérieur, pourquoi ne pas aussi y loger l’extracteur ? On peut alors se contenter d’un vulgaire ventilateur industriel à cage d’écureuil récupéré dans les mitrailles, lui adjoindre un variateur et se construire une hotte sur mesure avec éclairage intégré (Il est facile d’y loger des TL (récupérés de luminaires… on en trouve plein de pas vieux dans les rénovations de bureaux, magasins…) éclairant bien pour pas cher et sans trop d’ombres.
    De ce fait, on obtient une hotte personnalisée, efficace, silencieuse, économique…

    Intégrer un évier sans aucune possibilité de démontage, je pense que je ne l’aurais pas fait. Il me semble qu’il eut été assez facile de prévoir un cadre amovible dans le panneau d’aggloméré inférieur. Ceci dit, ça ne se démonte pas fréquemment… mais je n’aime pas l’irréversible.

    La bordure en alu sur l’ardoise, c’est une idée, mais n’est-ce pas trop froid au contact ? Il me semble que j’aurais pris du bois, me disant aussi qu’un coup serait moins tragique que dans l’anodisation.

    L’idée du conduit de poubelle vers l’extérieur est séduisante… pour autant que ça ne devienne pas une source d’odeurs en fonction de l’orientation du vent ou du tirage de la hotte, ni une source de froid ou un pont thermique… À voir ultérieurement.

    Voilà donc un premier jet.

    Même si je ne suis pas un grand fan du chêne généralisé, je dois reconnaître que les faces des meubles de cuisine sont superbes.

    Merci de nous faire partager ces expériences. Bonne continuation !

  4. Bravo, vous avez remporté le prix du plus grand commentaire de ce blog !
    Merci d’avoir étudié mon projet dans ses moindres détails, c’est assez agréable. Quand je bricole, il m’arrive de penser à comment je présenterai l’article et même à ne pas faire telle ou telle chose devant l’incapacité de m’en expliquer !

    Pour les LED, j’y croyais, j’ai vraiment voulu donner une chance à cette technologie. J’ai été déçu, je suis donc passé directement à une technologie moins intéressante en terme de rendement. Les douilles sont GU10, je pourrais passer à la nouvelle technologie quand elle sera valable.
    Je voulais placer des néons dans le faut plafond avec un décroché, mais ça imposait un travail de placo important…

    Pour la hotte, c’est effectivement une bonne idée. Je ne sais pas si ca existe ca une hotte avec moteur déporté. Le moteur aurait été placé dans le faux plafond. On a déjà eu du mal a trouver une hotte en 60 qui nous plaise…

    Pour l’évier, j’y ai pensé. J’ai voulu prévoir la possibilité de le retirer au niveau de la planche. Mais il n’est pas trop tard. je pourrai (et ce sera galère) découper le plan de travail (sans découper l’ardoise) par en dessous. Ceci dit, j’ai calculé le risque d’avoir besoin de démonter l’évier… Le robinet est accessible, j’ai d’ailleurs refait le joint juste après la mise en eau.

    Pour la bordure en alu, ca se passe plutôt bien. Elle ne se marque pas. On ne casse pas les plats dessus et les enfants ne se font pas mal. J’ai une expérience familiale du bois, ca s’use très rapidement et ça résite mal à l’humidité.

    Quant au vide ordure, ce n’est pas pour le tout venant, c’est juste pour le papier, verre et brique alimentaire. La semaine dernière j’ai tourné un couvercle en bois avec un joint torique de 8mm pour l’étanchéité. C’est très bien. Il me reste à trouver une poignée.
    Je vais faire un article sur ça.

Répondre à Bruno Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *